LeCADA Adoma

de Carla-Bayle

Il y a vingt ans, le Centre d’accueil pour demandeurs d’asile d’Adoma ouvrait ses porte dans le petit village du Carla-Bayle en plein cœur de l’Ariège. 

A l’époque, 105 personnes dont 22 familles et 53 enfants originaires de pays en guerre comme le Kosovo, le Congo, le Rwanda, le Sri Lanka ou encore la Géorgie avaient trouvé refuge dans ce village du philosophe des Lumières Pierre Bayle. Jean-Luc Couret, Maire de Carla-Bayle et de ses 768 habitants depuis 1989, soulignait alors : « Ici, il y a une empathie naturelle envers les populations persécutées ».

Depuis, le Cada d’Adoma est un exemple d’inclusion des demandeurs d’asile au niveau local, où tous ont eu à cœur de faire tomber les barrières.

Téléchargez le dossier de presse

Voir le reportage de la Dépêche du Midi